Pour les serviteurs du Christ en Bretagne, les Chevaliers de Bretagne.

 

Le Plan Divin s'écrit au fil des âges sans que les participants clefs en soient pleinement conscient. Ils ne perçoivent que de façon diffuse l'importance de leurs décisions.

 

En ce qui concerne la Bretagne :

 

Cette terre est celle qui servira de point de départ à la reconquête de la France par l'armée de celui qui est désigné comme le Nouveau Roi pour rétablir la Loi du Christ et c'est à Kérizinen – aux confins de la Bretagne - qu'il est appelé à se rendre, traversant la France pour rallier ses troupes grâce à son général en chef.

 

C'est pour cela que la Bretagne devait entrer dans le giron de la France coûte que coûte selon le Plan Divin – La Volonté du Christ.

Enjeux qui n'ont probablement pas été perçu spirituellement par Anne de Bretagne et Louis XII.

On parle d'annexion, d'offense, de trahison, de la part du Royaume Franc de l'époque.

Que le peuple Breton a été martyrisé de façon sanglante est un fait qui réclame justice.

Mais par l'entrée de la Bretagne dans la France, j'y vois mise sous Protection Divine car la France est la terre du Christ.

On ne s'entend plus parler autour des agissements d'Anne de Bretagne et de Louis XII et certains vont jusqu'à dire qu'elle a bradé son duché aux Rois de France.

 

Ce qui est certain c'est qu'aujourd'hui elle fait Don – par son Âme – de cette terre au Christ et en appelle à l'Unité des Chevaliers du Christ en Bretagne.

C'est offrande territoriale.

C'est entrée de plein pied dans le Plan Divin de cette chère terre Bretonne avec les devoirs qui vont avec : terre de départ pour la reconquête de la France au Nom du Christ. Et les droits : la protection Divine par Le Christ contre les assauts de la fausse Loi, les forces des ténèbres.

C'est appel aux Chevaliers de Bretagne pour défendre la Loi du Christ, la Vie de l'Âme.

Appel quotidien à l'Unité des Âmes Fortes liées à la Bretagne, inclue à la France.

Âmes de Chevaliers.

Cela avant qu'il n'y ai plus rien à défendre.

 

Le temps est court.

 

FG – 18.8.2018