5ème Lettre

Lettre du Christ du 22 Février 2018

 

Voici le compte rendu de la journée passée à Kerizinen pour transmettre une (La !) Lettre du Christ pour préparer les guérisons pour Pâques, selon Sa Volonté.


Le Christ a donné un Message à SL le jour de la Nouvelle Lune pour la guérison à Kerizinen, et m'a chargé de le remettre à la première personne que j'aborderai qui serai volontaire pour accepter la Lettre. La première ou les premières personnes, car j'avais carte blanche pour m'en expliquer officiellement devant tous qui le veulent, mais la Lettre n'étant pas partageable, à charge au récipiendaire de la faire fructifier, c'est à dire de prévenir à son tour comme je l'ai fais des guérisons prévues par Christ pour Pâques.

J'ai reçu la Lettre aujourd'hui, peu après midi et l'ai lu pour m'en imprégner, pour saisir d'un trait ce que Christ Veut pour Kerizinen. Pendant ce temps, depuis le matin, j'étais en lien SMS avec SL qui me renforçait et avec qui je disais où j'en étais dans ma mission à coup de rapports lapidaire «je guette le facteur», «il n'est toujours pas là», «ça y est, j'ai la Lettre !».

En fait, déja en amont, SL et moi avions eu quelques échanges téléphoniques, deux je crois, pour me lancer sur ma mission, me renseigner sur ce que je pouvais annoncer ou pas, et m'unir dans l'Energie du Christ. A ce sujet, le jour où elle a reçu le Message du Christ, elle m'a transmis une phrase oralement, très chargée de Son Energie, disant à peu près : «il transmettra le Message sur les ailes de la Joie». Cela m'a beaucoup touché et aidé.

Revenons aujourd'hui. J'ai réglé les formalités matières au plus simple pour ne pas être embêté par la suite : préparation de sandwichs, enfiler deux pulls et deux pantalons, gants et bonnet et enfin une bouillotte en me doutant bien que j'allais attendre un moment dans le coeur du Déva avant de rencontrer les bonnes personnes.

Le Christ m'envoie en mission LE jour le plus froid de l'année. Et croyez-moi, à Kérizinen, c'est la rase campagne, le vent glacial s'y donne à coeur Joie.

Fin prêt, heureux d'accomplir ma Mission, je prends la route, Kerizinen est à 30 km de chez moi.

En route, je me rappelle constamment que tout est Amour, tout succès ne vient que par l'Amour que j'ai pour Christ et la Joie que j'ai de partager la Bonne Nouvelle qui est ici : la guérison pour tous pour Pâque. Je me rappelle aussi que tout peut bien arriver dans la matière, moi, je reste en Christ. Unité Christ-SL-Déva de Kérizinen. C'est mon sauf conduit, la clef de la victoire. La matière, les circonstances : je fais avec ce qui se présente, c'est tout.

Je donne comme ça se présente.

J'ai demandé l'aide de mes Anges.

Ma confiance est absolue.

Je suis aux Ordres du Christ aidé par Lui et je le sais.

J'arrive sur place. Désert glacial. Il fait si froid que je ne vais pas de suite à la Source. Je me réfugie dans la chapelle au Coeur du Déva et je lis la Lettre du Christ. Je suis au point focal de la guérison pour la Bretagne en quelque sorte. SL lit la Lettre au même moment. L'énergie est puissante.

J'attends que mon client vienne.

10 min...

20 min... j'ai bien fais de prendre une bouillotte...

30 min...

Enfin quelques personnes arrivent. Un jeune homme en premier.

Je le laisse méditer seul un moment et je reviens vers lui à l'arrière de la chapelle (toujours sous la voûte) et lui annonce que Le Christ veut que je transmette une Lettre au premier qui l'accepterai. Je lui dit qu'Il prépare des guérisons pour Pâques ici même à Kérizinen et qu'elles vont se multiplier.

Il lit la Lettre et se dit très touché. Il reconnaît que «c'est très beau».

Je l'engage à transmettre à son tour à tout ceux qui peuvent être intéressés quitte à faire des photocopies.

...

Plus tard, nous nous retrouvons à la source.

Une femme fait le plein d'eau et vient avec nous.

Je dis au jeune homme qu'il peut en parler, déjà, à cette première femme.

D'accord, il file reprendre la Lettre qu'il avait mise en lieu sûr dans sa voiture et revient avec.

Pendant ce temps, seul avec la femme, je lui annonce les guérisons à venir. Le jeune homme est de retour et donne la Lettre à la femme. Il lui dit qu'il vaut mieux que se soit elle qui s'en occupe, lui-même ne connaissant pas de monde susceptible d'être intéressé. La femme prend la charge Divine sur elle. Je l'enjoins à partager à tous qui aiment Christ, quitte à faire des copies là aussi. Viendront ceux qui seront touché par l'Energie du Christ par Ses mots. Ceux-là mériteront la guérison lui dis-je aussi.

Elle est positive et engagée. Elle va faire ce qu'elle peut.

Echange de n° de tel elle et moi, car il y a d'autres Lettres de prévues, pour annoncer la date des guérisons.

Tout trois avons échangés nos noms et je les met dans la Lumière.

 

Dans ma voiture, j'appelle Sylvie pour le compte rendu. Tout a été fluide et sans blocage. Nous nous réjouissons et constatons à quel point l'aide Divine est efficace quand on est dans la Joie et la Confiance.

 

Affaire à suivre.