F

Témoignage d'un ami du Groupe de Brest

L'Espoir, bouffée d'oxygène qui se répand d'âme à âme pourvu que l'on fasse l'effort de partager notre Joie, sans peur et sans blocages, en âme Forte et décidé.

L'Espoir en l'aide Divine, est la trouée de Lumière qui se fait dans la vie d'un homme.

 

Voilà ce que je vous propose maintenant, à travers le Témoignage criant d'authencitié de mon vieil ami JP.

J'ai vu, eu la Chance, mais saisis cette Chance, aussi, de venir voir Sylvie et Marc au Col fin Avril 2014, deux mois plus tard, j'ai revu mes deux vieux amis JP et D qui ont mon entière Confiance et moi la leur, à qui j'ai exprimé ce qu'il m'a été donné d'exprimer : ma Foi dans le Futur radieux des hommes.

Mais maintenant, je laisse la place à JP qui s'exprime quant à la découverte du "Futur par l'Amour", le Premier livre de Maître Jésus :

 

On (ndlr : JP et D) a décidé de vous présenter ce livre sans résumer son contenu. A la place je vais vous faire part de ce que j'ai vécu en lisant le livre tel un  témoignage.


                                                      vers début Juin 2014


   Moi et Daniel avons rencontré François comme nous le faisons de temps en temps depuis plusieurs années. Jusqu'alors nos discussions s'harmonisaient souvent lorsque nous abordions le thème de la spiritualité et François nous faisait part de ses recherches personnelles. Lors de cette rencontre François, intégré dans le G6 depuis peu, nous présenta quelque chose de nouveau et de différent et nous l'avons écouté non sans un peu de perplexité mais avec ouverture d'esprit. Nous avons abordé des notions très intéressantes entre autre l'existence et la fonction des sept rayons à travers les propos rigoureux de François. Assez ravi de notre discussion Daniel et moi avons téléchargé le livre de maître Jésus "le futur par l'amour" par simple curiosité.


   Le moment pour moi était venu de me rendre sur l'île que je côtoie depuis ma naissance, de par ma racine îlienne, et qui me permet d'échapper périodiquement à l'urbanisme. Le soir de mon arrivé sur l'île(3 jours avant la pleine lune des gémeaux) j'ai commencé à lire le livre de maître Jésus, juste quelques paragraphes, et je ne comprenais pas comment maître Jésus pouvait encore exister et comment Sylvie pouvait communiquer avec lui mais lisant le livre très lentement et attentivement je commençais à m'imprégner un peu de sa beauté.


   Le lendemain je m'y suis remis et je retrouvais des idées que Daniel et moi, à force de discuter, avions formulées au cours de ces dernières années et cela confortait mon désir de poursuivre cette lecture car je n'y voyais pas d'erreurs ni d'extravagance. En parallèle ce jour là il m'est arrivé quelque chose qui ne s'était pas produit depuis des dizaines d'années malgré des souffrances vécues à travers des problèmes psychologiques assez conséquents: j'ai failli fondre en larme, en écoutant une musique du guitariste Steve Vai (morceau intitulé "For the Love of God")  par une visualisation non intentionnelle "d'images religieuses" et par l'émotion que j'ai ressenti, belle pour ne pas dire divine. Le soir ma mère m'a rejoint sur l'île et les jours qui suivirent dans la joie habituelle d'être ensemble nous amenèrent à entretenir le jardin.


   Ces moments partagés avec ma mère ne m'empêchaient pas de poursuivre la lecture du livre qui me paraissait très empreint de vérité. Ce qui chassa au bout d'un moment le doute que j'avais ainsi je me suis mis à accueillir les propos de maître Jésus sans rien contester, dépassant ce conflit que tout homme est susceptible d'avoir en lisant ce livre. Je me surprenais à faire confiance à Sylvie et maître Jésus moi qui était devenu très méfiant par les nombreuses problématiques que j'avais rencontrées avec les autres et par la déception que j'avais vécu au contact de religieux plusieurs années auparavant. De cette confiance et des propos de maître Jésus me vint un profond sentiment d'espoir amplifié par le caractère assez désespérant de ces longues années de lutte pour essayer de changer les choses autour de moi et en moi.


   Au bout de 5 jours ma mère retourna comme prévu sur le continent et je poursuivais seul l'entretien du jardin. Le lendemain(3 jours après la pleine lune des gémeaux) je commença à ressentir une énergie en moi à la fois douce et intense, très perceptible dans mon corps physique et procurant une sensation assez grisante. J'acquis alors une maîtrise de mon mental et de mes émotions bien supérieure à ce que j'avais développé auparavant. A partir de ce moment j'entretins une relation intime et vivante avec le livre en question. Ce que j'étais incapable de concevoir par moi-même était vécu comme révélation. Ce qui me concernait directement était traité avec une grande considération avec notamment quelques passages qui ne m'ont pas brossé dans le sens du poil... Il m'arrivait même par moment de réfléchir sur des problèmes  importants qui concernent mon entourage ou même l'humanité et d'y trouver peu de temps après une réponse en lisant.


   Ce que me fit réaliser le livre dans mon séjour sur l'île c'est l'amour de son prochain et de toute chose qui peut se vivre à tout moment. J'appliquais par ma volonté et mon amour grandissant ce que je n'avais pas su faire auparavant et je constata qu'en le faisant des moments insoupçonnés peuvent parfois se produire... Le flot d'énergie qui me nourrissait s'estompa peu de temps avant de retourner sur le continent laissant en moi une sensation de rayonnement qui dura aussi un petit moment.


  J'avais fait un pas vers l'inconnu et lorsque je fis part de cela à Daniel et François se fut une surprise que nous partagions tous les trois. Depuis cela ma vie a prit un nouveau tournant laissant la crainte du lendemain à la tâche que je souhaite entreprendre en accord avec moi-même. J'ai toujours des problèmes psychologiques mais lire le livre de maître Jésus a été comme un gros pansement sur mon coeur et donc source de guérison. Certes ce n'est pas la fin des épreuves pour moi mais je vois l'avenir et je suis pourvu d'une soif nouvelle de connaissance ainsi que d'une volonté d'accomplissement.      

 

remerciement à François, à Sylvie et à Maître Jésus.