Premiers mails, tout premiers contacts.

Je vous livre ici les premiers échanges que j'ai eu avec SyL dans lesquels transparaissent déjà l'exigence de Servir le Christ chaque jour de sa vie, si toutefois on le veut.

Ce récit à été mis en forme à l'intention de mes frères du G6.

Le titre, avec "début d'une aventure" n'est pas un vain mot, je peux vous le dire ! Lorsque j'ai écrit ce titre, sans savoir exactement où celà me menerai, je me doutais bien qu'il y avait un caractère aventureux dans cette démarche et ce choix de vie.

Si je décide de parler sans détour de ma motivation, c'est dans le but de révéler et non de cacher ou disssimuler, car toutes celles et ceux qui on OSE, qui on eu et on chaque jour le COURAGE de se dévouer à Christ, et on eu la CHANCE unique de recevoir tout son AMOUR en leur coeur, par l'adombrement*, on pour MISSION de le transmettre autour d'eux, COUTE QUE COUTE, dans la ruine des hommes !

Que celles et ceux qui se sentent appelés, trouvent ici un témoignage "sur le vif" du premier contact avec la porte-parole du Christ en ce temps ! C'est un trésor, une Chance, qu'il m'appartient de communiquer. Que les âmes qui se sentent concernées répondent elles aussi à l'appel ! Elles se reconnaîtront !

 

Quant à l'article suivant, il traite de la suite logique, de ma rencontre sur place, au Col du Feu avec Sylvie, (SL - SyL - la Porte Parole de Christ) et LM, son fidèle protécteur et "aide de camp", oui, c'est bien les bons mots !

* L'Adombrement est le procédé par lequel SyL transmet l'énergie et toute la puissance d'Amour du Christ à celui ou celle qui veut sincèrement Le Servir pour le bien de tous.C'est aussi une mise en lumière sans détour des qualités d'ouverture de coeur et de gratitude et des défauts de celui qui recoit l'adombrement. L'adombrement est enfin révélation vécu et preuve divine de la Présence de Christ en soi. Voir les explications de Sylvie sur l'adombrement ici : www.clefsdufutur-france-afrique.fr/news/ladombrement-et-le-g6/

Rendez-vous avec CDF : le début d'une aventure

 

Bonjour à toutes et à tous.

La semaine dernière, Sylvie m'a demandé d'arranger le dialogue que nous avions eu par mail depuis le 22/3 afin de vous le présenter.

J'ai tâché de faire ça au mieux et de faire resortir l'évolution de mon resenti au fil des jours.

En l'espace de 3 semaines beaucoup de choses se sont passées chez moi et j'ai vraiment l'impression d'avoir été happé par un train en marche.

Tout d'abord, arès deux ans à lire de temps à autre CDF, et avoir vu nombre de fois l'injonction "Pour le retour du Christ, il faut réagir, MAINTENANT !!", je me décide enfin à contacter Sylvie.

Premier mail, premier contact, le 22/3/2014 :

Je lui envoie un premier mail dans lequel je lui demande s'il est possible de faire un séjour au Col du feu. J'ai beaucoup de mal à expliquer de façon raisonnable ma motivation car en fait, c'est mon coeur qui me dis “vas-y fonce ! Tu le sais très bien que Christ est là-haut, alors qu'attends-tu ?”

Pour moi il s'agit alors de saisir ma chance tout à fait unique dans l'histoire d'une vie que de vivre à 1000km et à la même époque que celle où Christ a bien voulu se rapprocher des hommes.

-Sylvie :

Elle m'invite à lire le mot d'avertissement.

Elle m'explique la nécessité de l'Avertissement, poursuit en m'incitant à m'interroger profondément : sur le pourquoi de ma venue au Col et aussi sur l'après, que faire ? Qu'en faire de cette rencontre ?

Après avoir lu l'Avertissement, je me suis senti comme refroidi, pensant que j'allais m'engager dans un parcours insurmontable.

Dans les “moins” on peut dire que j'ai fait preuve d'une certaine faiblesse émotionnelle, que j'ai été trop craintif.

Point positif, j'ai enfin donné corps à cet appel lancinant et subtil de la Foi et de l'urgence des temps.

23/3/2014 :

Décidé à montrer que je prends ceci très au sérieux, je lis scrupulesement le mot d'avertissement.

A l'idée que mes failles puissent être révélées, je me dis que l'on peut soi-même être surpris par sa propre ignorance et sa propre vanité qui sommeille en nous. D'où une certaine appréhension de faire face à des défauts que l'on ne soupçonnait pas à la base.rtissement.

-Sylvie, plus tard dans la soirée :

Elle me fait réfléchir sur mon engagement par ces questions :

pourquoi fuir la difficulté ?

qu'avez-vous fait ces deux années en lisant les écrits Hiérarchiques ?

Qu'est-ce qu'ils vous ont apportés ?

Les avez-vous partagés ?

nous pourrons donner à lire notre dialogue, sachez-le et cherchez à répondre "pour tous".

Un peu plus tard elle envoie un second mail ou elle s'étend un peu sur les conditions de vie au Col, et me fait aussi comprendre que ce n'est pas toujours une sinécure que d'accueillir les disciples..

A la lecture de ses questions, je me suis senti comme écrasé par le poids du sérieux, comme un alpiniste devant une montagne immense qui dit "l'épreuve est vraiment colossale".

Après le second mail ou elle évoque la vie au Col, une grande partie de ma crainte se transmua en un chaud enthousiasme.

Je me couche fermement décidé à pouruivre mon aventure.

Là on retrouve un trait de caractère de ma part qu'il va bien falloir que je dépasse, c'est cette faiblesse plutôt intellectuelle que de se faire une montagne et se tourmenter avant même d'avoir mal... croire trop facilement que c'est l'impossible qui est devant moi.

Une autre faiblesse est bien l'excès de sérieux qui étouffe toute joie de vivre. Vouloir répondre "parfaitement" aux mails, autocritique "parfaite", différer mon séjour au Col afin d'être fin et "parfaitement" prêt... Rigueur extrême passablement justifiable..

24/3 :

Je réponds à ses questions de la veille:

Je lui fais par de ma crainte en ce qui concerne la difficulté, qui n'est autre qu'une interprétation de ma part, un mirage, née de l'illusion de l'homme qui cri avant d'avoir mal...

 

Pour ce qui est du partage des Ecrits Hiérarchiques, je me suis trouvé « con » et face à mes actes, mon manque d'action en l’ocurrence. Depuis, c'est avec enthousiasme que j'ai partagé le Livre 1 de Maître Jésus avec un collègue, et que celui-ci et un autre collègue connaissent désormais le site de CDF.

 

Sur ce que CDF m'a apporté et me rappèle tous les jours d'ailleurs, c'est l'urgence des temps présents.

Ce sentiment, ce cri de l'homme à l'intérieur de moi qui veut que je le laisse s'exprimer par cette prière :

« De part le mal et l'injustice fait au monde depuis si longtemps, en ce temps unique dans l'histoire de l'humanité qu'est aujourd'hui, en ce lieu unique qu'est la planète terre, que la Volonté de Bien et d'Amour triomphe enfin dans le cœur des hommes, dans le cœur de toute l'humanité, tel est mon désir, telle est ma volonté ! »


 

Note que son dessin dont elle me fait part m'enchante à nouveau, non content d'être beau, il est inspirant et pédagogique pour la pratique de la méditation.

25/3 :

Je découvre un petit mot de Sylvie, fort chaleureux et de bon matin pour m'encourager à venir dans ma boîte mail avant d'aller travailler.

Comment la bonne humeur pourrait-elle être plus à son comble ???

Remarque : je me sens comme un équilibriste, enchanté d'une telle relation joyeuse tout en prenant soin de garder en tête la nécessité de se détacher de sa propre réaction émotive.

Force et Joie sont de mise !

Le soir, je lui demande quelques précisions sur les lectures, sachant qu'il est demandé dans l'avertissement de ne lire que les Ecrits Hiérarchiques depuis l'instant de sa conviction. Je lui pose donc la question si les qq ouvrages de Maître DK ont toujours leur place sur mon bureau, sachant qu'ils ne sont pas mentionné sur le site, (sauf une partie du traité sur l'astrologie ésotérique).

-Sylvie :

Me répond de ne garder que HPB, AAB et Héléna Roerich, mais de se concentrer surtout sur les Messages Hiérarchiques.

26/3 :

-Fanch :

D'une façon bien rigide et typique de ma part, je lui dis que je vais me mettre à la tâche en lisant tous les messages jusqu'à maintenant, pour me mettre à jour.

La encore, j'ai laissé le champ libre à l'expression de ma rigueur mal placée...

-Sylvie :

...heureusement elle m'explique que c'est pas vraiment une bonne idée, mai qu'il convient plutôt de s'en nourrir chaque jour. Elle m'invite également à noter les questions que les Messages Hiérarchiques soulèvent en moi. Conseil que je me hâte de concrétiser par des prises de notes quotidiennes.

Elle me signale également qu'elle va m'adombrer dès ce soir-ci.

Elle ouvre un nouveau champ de dialogue en me demendant mes coordonnées perso + photo + si je le souhaite, d'autres infos.

27/3 :

-Fanch :

Je trouve le moment propice pour lui dire quelle est mon « background » spirituel, quelles pratique j'ai suivi jusque là et mes motivations profondes sachant qu'elles ont évoluées au fil du temps.

Un des buts de ceci était de mettre à jour ma pratique spirituelle en me débarassant de toute pratique entrant en conflit avec le nouveau vers lequel je m'acheminais.

-Sylvie :

Elle me répond de lâcher tout ce qui n'est pas nouveau.

Pour ce qui est de la pratique c'est clair : je ferme la porte derrière moi et ouvre une nouvelle porte : axée sur la Foi dans la Joie.

Le Rayon 6 fait son oeuvre.

Pour m'aider dans ma pratique, elle m'envoie le travail de Jean sur la méditation, il me faudra plusieurs jours pour le lire.

Aussi, elle m'envoie sa Profession de Foi de Christ à SL.

L'effet sur moi a été très fort, “ethériquement” parlant, le Christ semblait irradier à travers l'écran jusqu'à ce que j'en sois à saturation. Aprè cette lecture fort émouvante, j'ai du prendre une pose, mon pauvre crâne commencait à avoir un peu mal.

28/3 :

Sylvie me fait part que Laura vient d'arriver et que, part conséquent, elles vont commencer à travailler ensemble.

Ceci commence à m'ouvrir doucement au travail des autres membres du groupe et à la notion de groupe, d'équipe.

J'ai l'impression que c'est un groupe, un travail de pionnier qui se dessine ainsi par les quelques personnes qui viennent ainsi au Col.

Ceci n'est pas s'en me faire penser au Maître DK qui parle sans cesse dans ses ouvrages de travail de groupe, liée notamment à l'ère du Verseau. Maître Jésus aussi y consacre beaucoup d'intêret dans son premier livre. Cette notion, tant lu par ses Maîtres commence ainsi à prendre corps.

D'ailleur à ce moment je commence à entrer en contact SMS et tel avec Sylvie. Chose curieuse, c'est son utilisation qu'elle fait de ces moyens de communications, mails, SMS, téléphone... qui m'a incité depuis à m'en servir bien plus et plus spontanément que jamais. Exemple : un ami malade, dans la foulée je lui envoie un sms pour prendre de ses nouvelles et pour partager ma propre joie. Un autre ami que je connais depuis plusieurs années, et bien ce n'est que maintenant que je lui demande son mail !! J'en profite pour lui faire partager ma joie : qq morceaux de musiques fort joyeux ! Je commence seulement à bien saisir la portée et le potentiel des résaux pour diffuser notre part de Joie... notre part de témoignage Christique.

29/3 :

-Sylvie

Son mot au groupe me donne un grand courage en même temps qu'il me fait saisir que la Joie est notre force, même plus que cela, la Joie EST la solution, ce à quoi les ténèbres doivent enfin laisser place. Ainsi, dans ma perception immédiate du Plan, à mon niveau, il s'agit de faire place à la Joie et à l'enthousiasme. Je me suis souvent demandé, comme tous les disciples sans doute, comment agir concrètement ? Peut-être pensons-nous trop concrètement ? Mais rayonner la Joie et l'enthousiasme n'est-ce pas le principal, le meilleur que l'on puisse attendre d'un homme quelque part ?

Ainsi, jour après jour, grâce au dialogue avec Sylvie, je comprends la puissance et la nécessité de la Joie. La nécessité de l'alignement pour respirer dans le Coeur de Christ se fait sentir.

Il est bon de noter qu'à ce moment du dialogue, la crainte et la “surexigence” que je nourrissais, au tout début s'est évaporée depuis longtemps, ceci d'autant plus que la force de l'adombrement se fait puissamment sentir. J'en suis surpris, un peu dépassé même, et celà se ressent clairement dans l'attitude de mes collègues.

30/3 :

Jour de la nouvelle lune du bélier.

Quelques jours avant, nous avons eu une conversation téléphonique SL et moi au cours de laquelle elle me parlait de l'union de Christ avec Sanat Kumara. Au moment où elle me parlait de cet acte planétaire, j'entrevis furtivement dans ma pensée l'existence de deux Etres Divins gigantesques s'arrimant l'un à l'autre dans un acte solennel.

Par la suite, quand je pense à la Hierarchie planétaire, je n'imagine plus tellement les Maîtres par le biais de leurs formes humaines, telle que dévoilée par Davis ANRIAS, mais plutôt comme étant chacun une force et un Etre immense dans notre ciel planétaire.

Ce dimanche là, j'entrepris de ranger tous mes livres autres que ceux compatibles avec la nouvelle direction que je prends. Tous finissent sur une étagère, certains sont mis en vente et déjà vendus. Seul sur mon bureau : les ouvrages de Maître DK, mon journal de note et surtout le Livre 1 de Maître Jésus.

J'ai passé un moment à faire le ménage dans mes affaires spirituelles, et je dois bien avouer que ce n'est pas sans un pincement au cœur que j'ai jeté certains vieux travaux, mais je m'en suis sorti comme purifié, vraiment dépouillé de mes anciennes habitudes. C'est à ce moment là que j'ai eu l'image « vers la lumière », que j'ai traduit en dessin une bonne semaine plus tard.

Seul le Christ et moi, personne d'autre ce soir là. Purification totale. Paix infinie et Joie immense.

Avec un peu de recul j'ai commencé à faire un lien entre le Rayon 1 de Sanat Kumara actif lors de la nouvelle lune, « le destructeur des formes » dans ce cas là, et la purification que je vivais qui passais justement par la mise à la corbeille à papier de formes obsolètes.

31/3 :

Sylvie pose quelques questions, que je retrouverai plus tard dans le travail de Laura. Je m'efforce de les noter et de passer un bon moment pour y répondre.

Quelle attitude juste au Col ?

Comment s’unir à Christ ?

Comment Servir Christ ?

Au même moment les messages de Maître StG me font réfléchir de plus en plus sur la situation en Ukraine surtout. Une certaine tristesse me vient parfois quant à la perspective de la guerre.

4/4 :

Sylvie m'avait demandé ce que je savais sur les rayons, je lui donne donc les quelques idées que j'ai sur mes propres rayons, étant donné que c'est à travers moi-même que je peux vraiment les expérimenter.

A ce moment là, ma préoccupation est de faire très cours les mails, donc je ne m'étends pas du tout sur ce que je crois savoir des Rayons. En fait, depuis le début, j'essaye toujours de faire court parce que je me doute bien qu'elle a beaucoup de travail, il est hors de question de pondre un roman à chaque mail.

L'ouverture au groupe se poursuit tranquillement par l'envoi d'une photo de Marc.

8/4 :

J'ai commencé à lire le travail de Laura que Sylvie m'a transmis.

En même temps j'ai essayé de méditer en “posant” chaque membre dont j'avais entendu parler (vous tous chers lecteurs) autour de moi dans la lumière pour m'habituer au groupe. Sylvie me suggère plutôt juste de voir le groupe dans la lumière sans m'attacher à tout un chacun, sans détailler.

Je remarque aussi que l'amour puissant que je ressentais qq jours auparavant, la force de l'adombrement, s'est dissipée.

11/4 :

Les précisions de Sylvie concernant le DSV me rappèlent encore l'engagement intense et sans concession du disciple qui veut vraiment se rendre utile. Là encore, la non compromission est essentielle, savoir ce que l'on veut.

Les Maîtres n'ont que faire d'une personne hésitante, mais sont prêts à travailler avec celles et ceux dont le sens de la Compassion et la Voloné de Bien sur terre est indéféctible. Du moins c'est comme celà que je perçois l'engagement du disciple. Ainsi, Christ donne à ses disciples “en dessous “ Lui, QUE si lesdits disciples donnent d'abord sans se préoccuper d'eux mêmes à leurs prochains “sous eux”. Il y a une verticalité, Christ en haut, nous, et tous ceux et celles à qui nous donnons notre Amour.

D'ailleurs nous ne servons pas directement les Maîtres, nous servons l'Humanité, c'est elle qui souffre immensément, pas la Hiérarchie, c'est notre compassion pour elle qui doit nous animer, et c'est à cette condition que la Hiérarchie est avec nous. Du moins c'est comme celà que je concois ma relation Humanité – Disciple – Hiérarchie.

Que notre motif soit totalement pur dans la compassion :

Les étudiants seraient bien étonnés s'ils pouvaient voir leurs motifs comme nous les voyons, nous, leurs guides du coté subjectif de l'expérience. Les motifs “mélangés” sont universels. Le motif “pur” est rare; là où il existe, il est toujours couronné de succès, le motif pur peut-être égoïste et personnel, ou désintéressé et spirituel; quand il s'agit d'aspirants, il est plus ou moins mélangé” Maître DK, $558 traité sur la magie blanche.

Sylvie, dans son mot au groupe dit à peu de chose près : “François vous donnera sous peu son écrit de préparation”

Donc acte ! Au boulot ! Le rigoriste que je suis habituellement et qui me fait une montagne de tout prend ça avec joie et simplicité cette fois-ci, mais néanmoins déterminé à faire ce qu'il pouvait pour faire son compte rendu.

A noter que c'est ce jours-ci que je franchis ce petit pas qui consiste à prendre mes crayons de couleurs et à dessiner la personne qui se tourne sincèrement et totalement vers la lumière et la beauté de Christ, en abandonant tout derrière soi. Ca fait un moment que ça me démangait d'imager ainsi mon ressenti, celui de la purification et de la sincérité absolue face à Christ lors de la nouvelle lune dernière.. Dessin ci-dessus.

12/4 :

On se contacte pour en savoir un peu mieux comment le disciple sur la voie doit se comporter lors de la pleine lune, et qu'elle est la force de la pleine lune.

Ce coup de téléphone m'a vraiment marqué. Avant de parler de la pleine lune, Sylvie me parla de la méditation, la Joie dans la méditation. Avant ce jour là, j'avais qq blocages parfois lors de méditation, j'étais un peu trop dans la visualisation formelle. Son conseil est clair : “Tu bondis de Joie direct en haut de la montagne et tu es avec nous, avec Christ!”

Je dois dire que depuis, l'alignement, matin et soir, est effectivement très joyeux, très lumineux, très facile. La Joie est vraiment communicative...

Peut-être que c'est plus flagrant lors de période de pleine lune si il y a plus d'Amour de déversé sur terre ?? Je ne sais pas.

14/4 :

Je me suis senti poussé de faire part à Sylvie de mon sentiment de l'urgence, du temps unique que nous vivons et de l'enjeu spirituel “écrasant”, notamment à travers la crise ukrainienne. J'en sais trop pour garder le silence vis à vis de mes collègues et décide d'essayer d'ouvrir les yeux de certains d'entre eux.

Je suis attentivement la mission de DA.

Hier, 15 avril 2014, je lisais le journal sur la crise ukrainienne et je dois bien dire que l'émotion était immense face au fait accompli quand au Plan qui se révèle sous nos yeux. C'est là que les paroles de Sylvie me reviennent : “disponibilité pour recevoir, dans l'unité d'Amour : l'Energie de Christ et se préparer dans l'acceptation à la suite de PL “ Il me faut arriver à accepter le plan sans me laisser vasciller, emporter, rester disponible et joyeux face à la guerre qui prend forme.

-ACCEPTATION du Plan-

Je conclus donc sur cette disponibilité de pleine lune dans la joie et sur la force de Joie qu'il nous incombe de redistribuer des à présent.


 

François GARCIA